search

Accueil > PÉDAGOGIE > Disciplines > Allemand > Les pérégrinations des Germanistes - Episode 1

Les pérégrinations des Germanistes - Episode 1

mardi 1er avril 2014

Heure prévue de départ : 8h30

Tout le monde est là. Les élèves qui ne partent pas ont même du mal à laisser leurs camarades pour aller en cours et les profs ne savent même plus où se garer. Oui mais voilà, le bus n’est pas là. Renseignements pris, il est à Donzy, il s’est trompé. Du coup, on ne part qu à 9h.

Toucy, Auxerre ... les villes défilent. Soudain, une élève réagit :
"Châlons-en-Champagne ... Mais on n’est plus en Nièvre !" Ahhh l’étranger ..... J’attends avec impatience le passage de le frontière !

11h30 :
On cherche l’autoroute pour pouvoir s’arrêter sur une aire. Les élèves écoutent de la musique, jouent à la console, certains ont même commencé à remplir leur carnet de bord :
"Madame, comment on dit anglais en allemand ?"
"Madame, comment on dit prof en allemand ?"
Mais ils commencent à trouver le temps long.... Nous trouvons enfin une "vraie" aire : l’aire de Sommesous. C’est là que nous nous arrêtons une heure pour pique-niquer.
Les élèves se mélangent encore peu mais sont contents de manger. Quelques filles ont même prévu l’apéro : biscuits Belins, saucissons ...

13h :
Nous reprenons la route. Les élèves se jettent sur leur carnet de bord pour continuer et les questions reprennent :
" Madame, le Luxembourg, c’est en Belgique ?"
Le lecteur de DVD du bus ne fonctionnant pas malgré les efforts de Mme COIFFARD, certains jouent aux devinettes, d’autres regardent le film LES PROFS. Paraît que ça leur rappelle des choses ....

14h :
Les élèves sortent de leur torpeur. Les élèves de Donzy nous chantent quelques chansons. Ils essaient même de motiver les nôtres en entonnant un 2C est à tribord ..."... en vain ...
Même ceux, enfin soyons honnêtes, celles qu’on entend tout le temps au collège, ont soudainement perdu leur langue !

15h :
Nouvelle étape avec séance photo pour ces demoiselles avec lunettes de soleil et casquette NY fluo. Une question est sur toutes les lèvres :
" Encore combien de temps avant la frontière ?"
Alors que nous approchons enfin de Forbach et donc de la tant attendue frontière, une élève révise sa géographie :
" On est où, là ? Le Luxembourg c’est en Belgique ?"
Décidément, ce satané Luxembourg n’en fait qu à sa tête ! Les premiers panneaux indiquant Deutschland provoquent des cris de joie. Quelques kilomètres plus loin, lors du passage du panneau Bundesrepublik Deutschland, on se croirait carrément en plein réveillon du jour de l’an. Premières remarques à chaud :
"Oh, regarde, ils ont des cimetières en pleine liberté !"
" Oh un Deutsch ! J’ai fait coucou à un allemand !"
" Bof ! ça change pas de la France !"

Premier arrêt sur une Rasthof ( aire d autoroute allemande ) et découverte des toilettes payantes. Les élèves râlent mais l’envie pressante est plus forte : ils payent. Quelques filles hésitent à aborder les vendeurs pour tester leur allemand. Elles se lancent à 6, s’approchent du comptoir, rougissent, font finalement semblant de regarder les bonbons avant de repartir tête baissée. Les garçons, eux préfèrent admirer un camion militaire garé là.
Enfin, l’arrivée est proche : Nastätten 6 km.
L’entrée dans la ville se fait sous les hourrahs tout comme l’arrivée devant l’école. Les élèves descendent et les voilà partis dans une salle pour y rencontrer leur correspondant. Certains se retrouvent avec plaisir, d’autres ne se connaissent pas et scrutent les visages essayant de deviner lequel est ce fameux " Partner".
A l’appel de leur nom, ils s’approchent, bises ou poignées de main et les voilà partis pour de bon.

Vivement demain qu’ils nous racontent leurs premières impressions !"