search

Accueil > PÉDAGOGIE > Disciplines > Allemand > Les pérégrinations des Germanistes - Episode 6

Les pérégrinations des Germanistes - Episode 6

mercredi 9 avril 2014

La dernière journée avant le départ est consacrée au cours.
En première et deuxième heure : cours de français avec, justement beaucoup de français.
La séance commence avec un jeu pour réviser les questions : un élève lance un dé ou les chiffres sont remplacés par qui, quoi, où, comment, quand et pourquoi. Il doit faire une phrase avec le pronom interrogatif et lancer le dé à un élève qui doit répondre à la question. Les élèves français prendront part au jeu mais devront faire la même chose en allemand.
Puis nous étudions les différences entre un bulletin français et un bulletin allemand : il n y a que deux bulletins pas an en Allemagne, sur lesquels n’apparaissent ni les noms des professeurs, ni les moyennes.

Les français, pour une majorité des filles de Donzy, participent volontiers, allant même jusqu’à écrire la leçon au tableau.

3ème heure, j’accompagne ma collègue allemande en salle info. Elle doit remplacer au pied levé un collègue. En effet, en Allemagne, il n y a pas de surveillants et les élèves ne peuvent donc pas avoir d’heure libre. C’est donc aux profs de surveiller la cour, l’arrivée et le départ des bus, la cantine mais aussi de remplacer un prof absent, quelle que soit la matière !
Nous sommes donc en salle info où les élèvent apprennent à taper sur un clavier et le prof peut apercevoir sur son propre poste ce que chacun fait.

Deux françaises en profitent pour lire les pérégrinations des germanistes et se reconnaissent même dans certains commentaires.
Auparavant, elles étaient en musique : " Le cours de musique, c’est la fanfare. Chacun joue d’un instrument sauf que personne ne sait jouer. Je préfère les cours de Mme Pereira !"
En cours de français, en 4ème heure, nous retrouvons pas mal d’élèves français de 4° ou de 3° qui révisent la météo en soufflant les réponses à leur corres.

En partant, nous croisons quelques élèves qui vont en sport : danse, volley ... Certains n’ont pas hâte de repartir demain, d’autres beaucoup plus, et pour cause : " Non, mais c ’est parce que la semaine pro, j’ai mon nouveau phone !"